A Bologne, un mouvement mondial pour construire des « Ponts de paix

La rencontre internationale de Bologne contre les peurs, les divisions et les conflits (à l’initiative de la communauté Sant’Egidio), a vu la participation de plusieurs milliers de jeunes et d’adultes venus de toute l’Europe, ainsi que celle de 300 leaders de toutes les religions et pensées philosophiques. 34 tables rondes s’y sont tenues dans lesquelles il fut question des blessures de notre époque et des guerres en cours dans le monde.

Dans  l’Appel de Bologne lancé au terme de 3 jours de réflexion, de partage et de prières, on peut lire que le rôle des religions pour construire la paix est très important.  

Lors de son intervention, la fille de Martin Luther King (pasteure baptiste comme son père) a affirmé que « Les religions sont des liens, des communautés, elles mettent en commun. Elles sont des ponts qui unissent et recréent la famille humaine ».

« Il faut dialoguer pour se comprendre les uns les autres, dans un monde rempli de violence, de racisme, de peur et de guerres. Et plus l’on croit, plus on s’ouvre à l’autre. Nous devons apprendre l’art du vivre ensemble, mis en pratique ».

BOLOGNE 2018 – PONTS DE PAIX